IR Share

Industrial
relations
Share

Qui sommes nous? - Contact

Rechercher un IRDoc

Une agence de connaissances :

IR Share est une agence de partage d’informations, de documentations et de compétences pour les managers RH et les représentants du personnel. Le site IR Share est un point unique d’accès aux questions relatives au droit du travail et aux relations sociales en Europe et dans le monde. L'agence IRshare opère via des publications en ligne, des groupes de travail, des formations consacrées à ces thématiques et un réseau d'experts.
IR Share réalise le contenu rédactionnel de la revue Liaisons sociales Europe et est le correspondant national, pour la France, de la Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound)
Ouvrir/Fermer

Rechercher un IRDoc

Rester informé ! RSS

  • IRClub IR Club est un lieu de partage d’informations, de documentations et de compétences pour les managers RH

    Découvrir !

Prolonger la durée du travail grâce à des régimes de retraite flexibles

Ce rapport examine comment les systèmes de retraite partielle peuvent contribuer à des systèmes de retraite durables et adéquats en permettant et en motivant les personnes à prolonger leur vie professionnelle. Il analyse des régimes mis en place aux niveaux national et sectoriel dans plusieurs Etats membres et en Norvège, examine leurs caractéristiques et évalue leur impact sur l'extension de la vie professionnelle.


Interview
Hans Dubois, chargé de recherche à l’unité conditions de vie et qualité de vie d’Eurofound
(Publiée dans IR Notes 59, 14 septembre 2016)


Vous avez publié un rapport sur les systèmes nationaux, sectoriels ou d’entreprise visant à prolonger la durée du travail grâce à des régimes de retraite flexibles. Ces systèmes constituent-ils une pratique courante en Europe ?
Plus de la moitié des États membres de l’UE appliquent un système de retraite partielle, à l’échelon national ou sectoriel, ou les deux. Une recherche réalisée précédemment par Eurofound démontre que 45% des travailleurs âgés de 50 ans ou plus préféreraient travailler moins d’heures, compte tenu de leurs besoins financiers. Une diminution des heures de travail pourrait donc motiver les personnes proches de l’âge de la retraite à prolonger leurs activités professionnelles. Pour beaucoup de personnes, toutefois, de telles réductions ne sont pas réalisables car elles ne peuvent pas faire face à une baisse des revenus. Si les personnes pouvaient toucher une partie de leur retraite plus tôt, elles pourraient se permettre de telles réductions et pourraient prolonger leur vie active. Il est vrai que toucher précocement sa pension impliquerait d’en percevoir une plus réduite dans le futur, mais l’allongement de la vie active pourrait augmenter les droits à la pension.


Un système remporte-t-il un succès particulier ?
Nous n’avons pas identifié de système de retraite partielle comme étant un succès univoque. Généralement, pour un groupe de travailleurs, la retraite partielle est une vraie solution pour continuer à travailler, comme par exemple pour les travailleurs ayant des problèmes de santé, des handicaps ou des tâches de soins. Toutefois, le groupe de personnes qui recourent à ce système pour réduire leurs heures de travail dans des conditions favorables, sans prolonger leur vie active, tend à prédominer. En outre, si la retraite partielle a parfois empêché des licenciements, elle a également été utilisée involontairement pour licencier partiellement des travailleurs. Les systèmes souffrent de différents problèmes. Par exemple, certains des régimes ayant remporté du succès, en termes de nombre de personnes qui en ont fait le choix, comme les anciens systèmes autrichiens et suédois, ont été très coûteux pour le contribuable. En outre, différents régimes ont été utilisés en particulier par les groupes socio-économiques plus favorisés, comme l’autrichien, mais aussi le système finlandais, ce qui pose des problèmes d’équité, ces groupes profitant de manière disproportionnée de ces fonds publics. D’autres régimes ont été utilisés par trop peu de personnes pour avoir un impact considérable sur l’ensemble, comme le système tchèque et le système français jusqu’à récemment encore, et différents régimes sectoriels aux Pays-Bas. Parfois peu de personnes savent qu’elles y ont droit, ou parce qu’il est souvent plus intéressant de prendre une retraite anticipée complète, ou de toucher sa pension complète tout en continuant de travailler sur le côté. Les systèmes peuvent vraiment allonger la vie active s’ils concurrencent efficacement un régime alternatif de retraite anticipée complète. De plus, le succès ou non d'un système dépend naturellement de ses objectifs.


Quelles sont les principales recommandations au gouvernement ou aux partenaires sociaux pour élaborer un système fructueux?
Tout d’abord, je pense que cela vaut la peine de garder la retraite partielle à l’esprit. Dans le passé, elle n’a souvent pas réussi à motiver les gens à travailler plus longtemps. Mais elle pourrait devenir un outil plus important, maintenant que de nombreux travailleurs en Europe doivent continuer à travailler à cause des récentes réformes des pensions, et que la retraite précoce complète est découragée. Si les gouvernements, les partenaires sociaux ou les fonds de pension envisagent de mettre en oeuvre la retraite partielle,  il est essentiel que le système soit bien conçu et mis en oeuvre, ce qui est plus complexe qu’il n’y paraît. Le rapport d’Eurofound formule des recommandations pour les aider, en tirant les leçons des expériences dans toute l’Europe.

Information sur ce document

  • DownloadCet article a été téléchargé 33 fois
  • Pays concerné(s) : Union européenne
  • Nature du document : Rapport

Les dates du documents

  • Date de publication : 12/01/2017
Langue du document disponible:
English

Ajouter au panier

Fermer