IR Share

Industrial
relations
Share

Qui sommes nous? - Contact

Rechercher un IRDoc

Une agence de connaissances :

IR Share est une agence de partage d’informations, de documentations et de compétences pour les managers RH et les représentants du personnel. Le site IR Share est un point unique d’accès aux questions relatives au droit du travail et aux relations sociales en Europe et dans le monde. L'agence IRshare opère via des publications en ligne, des groupes de travail, des formations consacrées à ces thématiques et un réseau d'experts.
IR Share réalise le contenu rédactionnel de la revue Liaisons sociales Europe et est le correspondant national, pour la France, de la Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound)
Ouvrir/Fermer

Rechercher un IRDoc

Rester informé ! RSS

  • IRClub CE européen Le club CE européen est un espace dédié aux acteurs qui sont aux prises avec le fonctionnement des CE européens, managers comme représentants des salariés.

    Découvrir !

Unilever : Accord-cadre européen entre la direction et le CE européen sur le travail du futur - Barcelone 2.0

Voici un important accord transnational. Ses signataires ne s’y trompent pas lorsqu’ils évoquent « une initiative et un programme ambitieux et sans précédent, avec d'importants investissements en ressources ».

Dans cet accord, le CE européen rappelle une prise de position antérieure (Agenda de Barcelone) où il affirmait d’une part, que la recherche aveugle du profit, sans prendre en compte les besoins des collaborateurs, n’est pas soutenable. Et d’autre part, que les gains de productivité doivent par conséquent être aussi utilisés pour investir dans les salariés. L’accord-cadre européen sur le travail du futur, signé le 6 mars, entre la direction et le CE européen d’Unilever, comprend des mesures que la direction s’engage à financer avec un « budget suffisant ». Il s’agit de : 1/ mettre en place dans chaque pays des « équipes » de travail paritaires pour élaborer des plans de formation par site et pour chaque salarié ; 2/ demander à ces équipes paritaires de construire des « programmes d’employabilité » dans des entités où le déploiement de la numérisation peut avoir un impact négatif sur l’emploi ; 3/ d’engager avec les représentants du personnel des discussions sur les nouvelles formes d’emploi qui permettent de répondre aux besoins de flexibilité de l’entreprise et aux besoins de sécurité des travailleurs. Le texte encourage des accords locaux sur des expériences pilotes. L’étape suivante est d’aboutir à des « co-créations », sans pour autant remettre en cause le recours à des décisions unilatérales de la direction ou à la négociation collective. 4/ d’engager, de la même façon, des discussions sur les transitions professionnelles au sein d’Unilever ou en dehors, avec également un objectif de « co-création ».

Information sur ce document

  • PrivéOuverture compte nécessaire
  • DownloadCet article a été téléchargé 8 fois
  • Nature du document : Accord d'entreprise
  • Cet article appartient aux thématique(s) :
    • Négociation collective transnationale

Les dates du documents

  • Date de la signature : 06/03/2019
  • Date de publication : 08/03/2019

Fermer